• lun. Mai 27th, 2024

Hôtel La Vague de St Paul

Vernissage de l’exposition ROCAMBOLE

Expo du 14 mai au 31 octobre 2022


Sur une proposition de Claire Migraine avec la collaboration de Pavlos Ioannides, La Vague de Saint Paul nous convie au vernissage de l’exposition ROCAMBOLE le 30 juin 2022. Six artistes exposent leurs œuvres et embellissent l’établissement. Guillaume Puig, Directeur Général de La Vague de Saint Paul, remercie les artistes et les invités présents et se réjouit de la reprise de cet événement. La pandémie a stoppé toutes manifestations et c’est le 1er vernissage organisé depuis 2 ans. Ont suivit, les discours de Claire Migraine, Commissaire d’exposition et chargée de production à l’origine de « thankyouforcoming« , plateforme de conception, production et médiation en art, et de l’artiste Beatrice CELLI. 

Dans les jardins de l’hôtel, sous un gigantesque chapiteau, débutait le ballet des plateaux de bouchées, foie gras, saumon fumé, gambas, verrines chaudes et macarons, un cocktail élaboré par Akhara Chay, Chef des cuisines, Frédéric Benvenuti Chef pâtissier et son équipe.

[smartslider3 slider= »406″]
Un télescopage évocateur …

… les propositions de six artistes réuni·es selon un principe d’affinités électives. Les oeuvres de Beatrice CELLI, Camille CHASTANG, Delphine DENÉRÉAZ, Daniele GENADRY, Basile GHOSN et Tatiana WOLSKA se mélangent pour former de nouvelles combinaisons au sein de l’Hôtel La Vague, garant de l’hospitalité d’un espace et d’un temps partagés.

Un voyage autour de l’hôtel … un ballet de figures

Ouvrant de nouvelles perspectives, les œuvres d’art, sous des formes diverses – échappées, architectures, paysages, points de vue, motifs végétaux, présences fauniques, peintures, assemblages, dessin mural, sculptures et collages – habitent l’établissement tout entier, vont et viennent entre ses murs et ses jardins, L’exposition ROCAMBOLE transfigure l’expérience d’un site et incite à s’accorder un temps particulier : celui du regard.

Les artistes …
Delphine DENÉRÉAZ

L’artiste Delphine Dénéréaz réalise des tapisseries aux motifs divers issus d’un recyclage de vêtements, d’objets textiles, couvertures et tapis usagés, travaillés avec la technique médiévale traditionnelle du « tapis de lirette », permettant recyclage et réemploi, une démarche à la fois artistique et responsable qui confère en outre une charge sentimentale à ces matériaux triviaux, rebuts et motifs qu’elle tisse en s’inspirant de symboles, pictogrammes, logos, sigles et autres signes contemporains, manifestant à la fois l’appartenance à un groupe, une génération ou une croyance et la quête d’identité individuelle.

Beatrice CELLI 

À travers un folklore inventé et des croyances entrecroisées, Beatrice Celli crée une mythologie personnelle qui invite, dans un syncrétisme alliant classicisme et artisanat, beaux-arts et vernaculaire, à imaginer de nouveaux mondes. Dans la culture mystique et populaire, notamment celle de sa région natale, les Abruzzes (IT), elle cherche un esprit d’indépendance qui exorciserait les tensions du temps présent. Ses sculptures, performances, textes et installations intègrent des matériaux modestes et bruts, des savoir-faire artisanaux traditionnels ou des histoires négligées.

Camille CHASTANG 

Camille Chastang s’atèle à réconcilier et revendiquer dans son travail, un statut à parts égales entre arts décoratifs et beaux-arts, une réflexion plastique liée à une approche plus théorique du dessin comme médium pouvant permettre de déconstruire les rapports de pouvoir entre les pratiques artistiques et reconsidérer les rapports hiérarchiques entre motifs, sujets choisis et genres. Ainsi, dépassant la dimension ornementale et figurative qui lui est communément attribuée, le végétal s’active dans ses installations comme un outil d’émancipation.

Daniele GENADRY 

Daniele Genadry vit et travaille entre la France et le Liban. Sa pratique est centrée sur la relation entre la peinture et la photographie, et à travers elle, elle considère le potentiel d’une image à générer sa propre temporalité, la lumière, comment un champ de vision médiatisé peut sensibiliser notre perception, appelant à une vision intense ou « apparitionnelle ». Daniele Genadry travaille avec divers médias pour examiner comment la distance, la lumière et le mouvement affectent les expériences visuelles. . Son travail est représenté en France par la Galerie In Situ – Fabienne Leclerc, Paris.

Basile GHOSN 

A partir d’images d’architectures anonymes glanées dans des revues spécialisées des 30’s aux 70’s, Basile Ghosn recrée des paysages urbains et architectures grâce au dessin, usage du scotch, plexiglas, photocopie ou encore techniques de l’estampe. La manipulation d’éléments anachroniques sert dans ses oeuvres une relecture Lo-Fi de l’architecture. Ce faisant, il crée un monde-image où références au Modernisme, culture punk et vernaculaire, littérature et théorie de l’architecture se mêlent à une esthétique do-it-yourself très pop, tout en se réappropriant les espaces d’exposition qui accueillent son travail.

Tatiana WOLSKA

Tatiana Wolska vit et travaille en Belgique. Elle pratique autant la sculpture, que le dessin, l’installation ou l’architecture, développe une démarche fondée sur l’économie et la simplicité des moyens et des matériaux, fabriquant souvent ses œuvres à partir d’éléments ( bouteilles en plastique, chutes de bois, mobilier abandonné ) recyclés et sublimés pour leur donner une nouvelle vie, poétique cette fois. Entre échauffement et épuisement, les gestes de l’artiste génèrent des formes torses et fluides, qui se déploient dans l’espace d’exposition à la manière d’organismes vivants. Son travail est représenté en France par la Galerie Catherine Issert, Saint-Paul-de-Vence.

L’art est omniprésent tout au long de l’année à l’Hôtel La Vague de St Paul
  • Exposition annuelle d’artistes locaux de renommée internationale ou émergeants de mars à Octobre.
  • Accueil de groupes musicaux locaux autour des évènements du restaurant ( Brunch, Buffet de la Mer, du Producteur à l’Assiette ) de Juin à Septembre.
  • Partenariat avec les Nuits du Sud à Vence en Juillet et tout au long de l’année en collaboration avec La Fondation Maeght, Saint-Paul-de-Vence, le CRT Côte d’Azur ou encore pour des séminaires en animation de team-building.

L’ambiance festive était assurée par Lyamine Adams – Audiovisions, son groupe et ses chanteurs. 

La Vague de Saint-Paul

45, Chemin des Salettes, 06570 Saint-Paul-de-Vence

Restaurant le Jardin de La Vague

Tél + 33 (0)4 92 11 20 00


Copyright © IDmediacannes – All Rights Reserved


IDmediacannes – Partenaire Officiel Côte d’Azur France

Rédacteur, Photographe et Ambassadeur Côte d’Azur France

IDmediacannes … Le choix des mots, le chic des photos !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux …

Instagram : @idmediacannes / Facebook : IDmedia Cannes   /  Twitter : @IDmediacannes / YouTube : ID mediacannes / contact : ©IDmediacannes

Abonnez-vous à notre newsletter ! Tous les mois, vous recevrez les articles de notre Magazine IDmediacannes

Nom
E-mail
Le formulaire a bien été envoyé !
Une erreur s’est produite lors de l’envoi du formulaire. Veuillez vérifier à nouveau tous les champs du formulaire.

N’hésitez pas à nous laisser vos commentaires …

[contact-form-7 id= »148518″ title= »Sans titre »]

Copy Protected by Chetan's WP-Copyprotect.