• mar. Fév 27th, 2024


Marché International des Professionnels de l’Immobilier


Nice Côte d’Azur, la Métropole verte & bleue


Mardi 14 mars 2023


La Métropole verte & bleue

Mardi 14 mars, le stand Nice Côte d’Azur, la Métropole verte & bleue a été inauguré au Salon des Ambassadeurs du Palais des Festivals à Cannes en présence de :

  • Christian Estrosi, Maire de Nice, Président de la Métropole Nice Côte d’azur, Président délégué de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur
  • Christophe Béchu, Ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires
  • Anthony Borré, 1er adjoint au conseil municipal de Nice, Délégué à la Proximité, à la Sécurité, au Logement et à la Rénovation urbaine
  • Jean-Pierre Savarino, Président de la CCI Nice Côte d’Azur

… ainsi que de nombreuses personnalités politiques …

Un projet de développement territorial, 

… un programme qui a pour objectif « de trouver l’équilibre entre développement économique, mobilité, végétalisation et perméabilisation des sols ».

Le maire de Nice se félicite de l’annonce du Gouvernement sur la possibilité de réutiliser les eaux usées traitées, les eaux de pluies et les eaux grises. Cette mesure avait été demandée par Christian Estrosi à Elisabeth Borne, Première ministre, dès l’été 2022 et a tenu à rappeler « qu’il ne pouvait pas y avoir d’avenir et d’attractivité pour un territoire, si nous ne garantissons pas le verdissement d’un côté et la protection de nos ressources en eau et de nos littoraux de l’autre.»

Dès la publication du décret, la Métropole Nice Côte d’Azur pourra accélérer le déploiement de ce dispositif, d’abord par l’expérimentation, cet été, d’une première unité de réutilisation des eaux usées traitées sur la station Haliotis, projet déjà déposé auprès des services de l’Etat depuis plusieurs semaines. Cette expérimentation vise à arroser les espaces verts de la station puis les espaces verts publics du parc Carras attenant. La Métropole va également demander les autorisations nécessaires afin de pouvoir utiliser des camions citernes mobiles qui partiront d’Haliotis pour arroser d’autres espaces publics urbains grâce à cette nouvelle unité. Elle va également étudier la faisabilité d’un branchement sur les espaces verts du Parc Phoenix, et a d’ores et déjà inclus une unité de traitement dédiée dans le projet Haliotis II, à hauteur de 4,8 millions de mètres cube par an. Dans cette logique, la Métropole Nice Côte d’Azur est candidate au nouveau Fonds Vert mis à disposition par le Gouvernement qui lui permettra de financer les projets d’aménagement et de mobilité verts et innovants les plus ambitieux.

Nice, ville verte de la méditerranée …

Cette ambition annoncée dans le PADD, doit s’accompagner d’une politique volontariste de préservation de la nature en ville. L’élaboration de la trame verte et bleue et son intégration dans le PLU semble être la stratégie la plus innovante pour valoriser et protéger la richesse écologique de la commune. Pour cartographier la trame verte et bleue, il a fallu tout d’abord définir le réseau écologique, cette étape a été réalisée en sollicitant des experts naturalistes, et en consultant les bases de données naturalistes et la cartographie de la biocénose marine; ce premier travail a permis de déterminer 5 continuums écologiques et leur fonctionnement.

De grands projets au service de la qualité du cadre de vie

La Trame Verte et Bleue ( TVB ) est issue des lois Grenelle de l’Environnement, elle a pour objectifs sur le territoire de Nice Côte d’Azur d’enrayer la perte de biodiversité, de permettre aux espèces de s’adapter au changement climatique et ce en préservant les continuités écologiques et en restaurant les corridors écologiques.

Ainsi les espaces importants pour garantir le cycle de vie des espèces ( réservoir de biodiversité, corridors écologiques ) ont été définis et cartographiés à l’échelle de Nice.

Une étude est en cours à l’échelle de la Métropole. Elle est conçue comme un outil d’aménagement du territoire, à ce titre elle a été intégrée au PLU de la ville centre, sous plusieurs formes : élément cartographique, prescriptions ou préconisations. Sa conception doit permettre de travailler à plusieurs échelles, afin de prendre en compte les grands corridors écologiques définis par le schéma de cohérence écologique réalisé par la DREAL et la région et de pouvoir faire des prescriptions à la parcelle.

Quelques définitions …
L’élaboration de la Trame verte et bleue doit se faire en deux phases de travail
  • Phase 1 : Le réseau écologique repose sur une étude scientifique qui permet de cartographier le fonctionnement biologique du territoire. Ce réseau écologique doit être adapté pour répondre aux enjeux de développement du territoire.
  • Phase 2 : La Trame verte et bleue est un outil d’aménagement qui permet de prendre en compte le fonctionnement écologique d’un territoire
  • Réseau écologique : ensemble des zones vitales ( réservoirs de biodiversité ) et des éléments qui permettent à une population d’espèces de circuler et d’accéder aux zones vitales ( corridors écologiques ).
  • Réservoir de biodiversité : espace dans lequel la biodiversité rare ou commune, menacée ou pas, est la plus riche et où les espèces peuvent effectuer tout ou partie de leur cycle de vie et où les habitats naturels peuvent assurer leur fonctionnement, notamment en terme de taille suffisante.
  • Corridor écologique : connexion entre des réservoirs de biodiversité offrant aux espèces des conditions favorables à leur déplacement et à l’accomplissement de leur cycle de vie. On peut distinguer les corridors linéaires, discontinus ( ponctuation d’espaces relais ), paysagers ( mosaïque de structures paysagères )
  • Trame Verte et Bleue : mesure phare du Grenelle de l’Environnement qui porte l’ambition d’enrayer le déclin de la biodiversité au travers de la préservation et de la restauration des continuités écologiques. C’est un outil d’aménagement du territoire qui vise à (re)constituer un réseau écologique cohérent, à l’échelle du territoire national. La trame verte et bleue doit permettre aux espèces animales et végétales, de circuler, de s’alimenter, de se reproduire, de se reposer… c’est à dire, d’assurer leur survie, et permettre aux écosystèmes de continuer à rendre à l’homme leurs services.
Les grandes lignes directrices du projet
  • Bâtir la ville jardin
  • La résilience au cœur de l’aménagement
  • Reconnecter le port à la ville
  • La Métropole Nice Côte d’azur révolutionne ses mobilités urbaines

Copyright © IDmediacannes – All Rights Reserved


IDmediacannes – Partenaire Officiel Côte d’Azur France

IDmediacannes … Le choix des mots, le chic des photos !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux …

Instagram : @idmediacannes / Facebook : IDmedia Cannes   /  Twitter : @IDmediacannes / YouTube : ID mediacannes / contact : ©IDmediacannes

Abonnez-vous à notre newsletter ! Tous les mois, vous recevrez les articles de notre Magazine IDmediacannes

[contact-form-7 id= »175584″ title= »IDmediacannes »]

Copy Protected by Chetan's WP-Copyprotect.