• dim. Avr 21st, 2024

Musée Escoffier de l’Art Culinaire


Alexandra Borchio Fontimp

Conférence de presse – Jeudi 22 juin 2023


Alexandra Borchio Fontimp, Sénatrice des Alpes-Maritimes ( Provence-Alpes-Côte d’Azur ) propose, au sein du Musée Escoffier, antre de l’art culinaire, une conférence de presse relative au dépôt d’une proposition de loi au Sénat visant à garantir la protection des recettes régionales françaises et des créations culinaires. 

En présence de :

  • Michel Escoffier, Président de la Fondation Escoffier et arrière-petit fils du Chef de cuisine.
  • Alexandra Borchio Fontimp, Sénatrice, conseillère départementale des Alpes-Maritimes et Présidente du Comité Régional du Tourisme Côte d’Azur France ( CRT )
  • Maître Thimothée Fringans-Ozanne, Avocate, Présidente de l’association Toqualoi
  • Franck Viano, Responsable du Collectif Cuisine Niçoise et Ambassadeur Côte d’Azur France
  • Docteur Richard Galy, Maire de Mougins, Conseiller régional Provence-Alpes-Côte d’Azur et 1er vice-président de la communauté d’agglomération Cannes Pays de Lérins
  • Lionnel Luca,  Maire de Villeneuve-Loubet, vice-président de la communauté d’agglomération de Sophia Antipolis
  • Richard Duvauchelle, Conservateur du Musée Escoffier

… de nombreux élus et chefs Disciples d’Escoffier.  

« La cuisine, c’est comme la mode, elle doit évoluer avec son temps » … Auguste Escoffier

Michel Escoffier présente cette conférence sur un sujet qui lui tient à cœur, l’art culinaire et le respect des principes de bases de la cuisine française codifiés par Auguste Escoffier, lequel avait déjà conscience que l’art culinaire évoluerait avec le temps.

Le mot d’une épicurienne

Originaire et élue d’un territoire réputé dans le monde entier pour la richesse et la diversité de sa gastronomie méditerranéenne, Alexandra Borchio Fontimp a prêté une oreille attentive aux demandes d’associations et restaurants labellisés « cuisine nissarde ». L’élue azuréenne affirme en sa qualité de Sénatrice, Présidente du Comité Régional du Tourisme Côte d’Azur France ( CRT ) mais aussi d’épicurienne assumée que « notre cuisine et nos recettes sont des atouts incontestables de notre patrimoine national comme régional ou départemental ». Garantir la protection des recettes régionales françaises et des créations culinaires est « une cause essentielle pour la préservation de notre patrimoine culturel ».

« Ne pas respecter une recette, c’est trahir et fausser l’identité de notre pays »

Une touche de droit en cuisine …

… c’est ce que défend l’association lyonnaise Toqualoi, présidée par Me Thimothée Fringans-Ozanne, Avocate avec le Collectif Cuisine Niçoise. Le texte de ce projet est issu de la thèse de doctorat de Me Thimothée Fringans-Ozanne, laquelle s’est associée à Alexandra Borchio Fontimp, sénatrice des Alpes-Maritimes et Toqualoi afin de porter cette proposition de loi cosignée par 55 sénateurs et déposée le 6 avril dernier au Sénat. Dans un pays où la gastronomie est reine, le sujet de la protection des recettes régionales et des créations culinaires est crucial, considérant qu’elles relèvent des « biens culturels immatériels ».

Défendre ce qui participe à l’âme de la France

Franck Viano, Responsable du Collectif Cuisine Niçoise et Ambassadeur Côte d’Azur France se bat depuis toujours pour le respect des recettes locales composées de produits du terroir en organisant des événements autour de la Cuisine Niçoise. Il regrette notamment que le chef Philippe Etchebest ait ajouté un intru dans la salade niçoise : la pomme de terre !
Le Docteur Richard Galy, défenseur de la gastronomie, apporte un soutien total à cette initiative tandis que Lionnel Luca trouve cette proposition de loi très constructive.  Michel Escoffier, quant a lui, déteste les qualificatifs « déstructuré » ou « revisité » et nous rappelle les bases de la cuisine d’Auguste Escoffier, ce qui compose une vrai pêche Melba par exemple … sans chantilly !

Le texte …

… propose d’une part une mise à disposition, via un répertoire national des recettes régionales françaises et, d’autre part, un certificat de création culinaire, délivré par l’Institut National de la Propriété Industrielle ( INPI ).

Me Thimothée Fringans-Ozanne a soulevé la question des pratiques commerciales trompeuses, des contrefaçons et des sanctions éventuelles à mettre en place.

  • Le répertoire de recettes : il s’agit de faire un inventaire exhaustif des recettes effectué par chacune des régions, puis remis aux ministères de la Culture et de l’Économie. L‘Institut National de la Propriété Industrielle mettra ensuite en ligne un répertoire national des recettes régionales françaises. Le texte référant serait d’un accès libre au public ou pour des professionnels pour proposer des plats.
  • L’attribution d’une mention pour ces recettes
  • Création d’un logo ( recettes et nouvelles créations protégées )
  • La création d’un certificat de création culinaire. Etabli à partir de certains critères, il permettra au créateur culinaire de revendiquer un droit exclusif d’exploitation, ainsi que des droits moraux sur une recette particulière. Une demande d’enregistrement de sa création sera déposée auprès de l’Institut National de la Propriété Industrielle pour une protection assurée pendant 20 ans.

Alexandra Borchio-Fontimp déclare : « L’introduction d’une protection juridique de nos recettes traditionnelles régionales et créations culinaires nouvelles permettrait d’une part une plus grande valorisation de nos magnifiques territoires et encouragerait véritablement d’autre part l’innovation culinaire ».

Le Musée Escoffier de l’Art Culinaire …

… perpétue l’image du célèbre  » cuisinier des rois et roi des cuisiniers « . Grace à Auguste Escoffier, la France affiche depuis toujours une vocation culinaire, une certaine philosophie de la gastronomie et notre gastronomie nationale fait dorénavant partie du patrimoine immatériel de l’humanité. Auguste Escoffier, homme généreux, inventif et visionnaire, humaniste et philosophe marqua profondément sa profession à travers une carrière exceptionnelle. Avec César Ritz, Directeur des plus grands hôtels du XIXème siècle, il créa les bases de l’hôtellerie de luxe, toujours en vigueur aujourd’hui. Son œuvre majeure, Le Guide Culinaire, véritable Bible des cuisiniers, demeure une référence du prestigieux concours du Meilleur Ouvrier de France.

Le Comité Régional du Tourisme (CRT) Côte d’Azur France …

… présidé par Alexandra Borchio Fontimp, Sénatrice des Alpes-Maritimes, est l’organisme institutionnel gestionnaire de la marque CÔTE d’AZUR FRANCE et l’agence de marketing territorial officiellement chargée de mettre en œuvre la stratégie de promotion de la Destination CÔTE d’AZUR FRANCE tant sur le marché national qu’à l’international. Il est composé essentiellement de trois pôles, Marketing de l’offreContent Marketing et Sales Marketing et s’appuie sur une centaine d’actions chaque année. Il développe également la marque CÔTE d’AZUR FRANCE et la stratégie de licence pour la création des COLLECTIONS CÔTE d’AZUR FRANCE. La marque CRT compte 160 ambassadeurs officiels.

A l’issu de cette conférence de presse, un cocktail était proposé par le Chef Ermanno GERIA, COTE Gastronomic Catering, Traiteur Organisation de réceptions, accompagné de vins dans les 3 couleurs et de Champagne végan  Comte de Cheurlin,  une cuvée réservée Auguste Escoffier. 

Comité Régional du Tourisme Côte d’Azur France

455, promenade des Anglais

Bâtiment Horizon – CS 53126
06203 NICE cedex 3

Musée Escoffier de l’Art Culinaire

3 Rue Auguste Escoffier, 06270 Villeneuve-Loubet

 Tél +33 (0)4 93 20 80 51


Copyright © IDmediacannes – All Rights Reserved


IDmediacannes – Partenaire Officiel Côte d’Azur France

Rédacteur, Photographe et Ambassadeur Côte d’Azur France
IDmediacannes … Le choix des mots, le chic des photos !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux …

Instagram : @idmediacannes / Facebook : IDmedia Cannes   /  Twitter : @IDmediacannes / YouTube : ID mediacannes / contact : ©IDmediacannes


Copy Protected by Chetan's WP-Copyprotect.